SesqueSociété

La Giclée swiperait-elle de nouveau à droite ?

Après que notre chère Ladycorgi se soit mouillée pour vous dans la fameuse appli à la flamme rose, votre serviteur se penche sur une autre appli qui devrait réjouir les plus Queers d’entre vous. Tu en as marre de Tinder et de son fonctionnement MacDo du cul ? Tu ne te reconnais pas dans les appellations « homme » et « femme » ? Rassure-toi car la semi-goudou totaly-butch que je suis a dégoté pour toi l’appli qui se veut être la meilleure amie des rencontres LGBTQIA++ tout en incluant sans complexe les rencontres hétéros.

Mais quel est son nom ? Pourquoi nous tiens-tu dans ce suspens intenable ? OkCupid… Ouais je sais ça claque pas. Mais pas moyen de se gourer, sur les plateformes de téléchargement l’appli est soit rose ActUp (si tu ne sais pas qui sont ces gens je te conseil de regarder 120 Battements par minute, c’est beau), soit chamarrée d’un arc-en-ciel du plus bel effet. Mais si tu as un smartphone un peu merdique qui a tendance à bugger tu peux aussi te connecter depuis ton ordi.

Ma pire rupture
En cas de problème de connexion, ma pire rupture…

Alors ne t’attends pas à un dépaysement totalement exotique, on reste sur un fonctionnement assez similaire de celui de Tinder: tu mates des profils, tu swipe à gauche ou à droite (dans le même sens que sur Tinder, pour ne pas te tromper) et si vous vous likez tous les deux ça match. Les profils sont plutôt similaires, si ce n’est que tu n’as presque aucune limite de photo ou de description (ce qui peut donner des histoires dignes de la longueur des plus grands romans balzaciens). Mais là où les profils diffèrent c’est que tout le monde remplit un petit encart dans lequel tu mets ton/tes orientation(s) sexuelle(s) (tu as beaucoup de choix), ton/tes genres (tu as BEAUCOUP de choix), ta disponibilité amoureuse et/ou sexuelle et ce que tu cherches (ce qui n’empêche pas que certain(e)s te le redemande quand même mais bon…). D’ailleurs, si tu n’es pas très calé.e en jargon LGBT+ je te conseil de te munir de Wikipédia dans un premier temps (qu’est-ce que demi-sexuel ? tu as cinq minutes !).

D’ailleurs, il n’y a pas que de Wikipédia dont tu devras te munir, si tu es nul.le en anglais il faudra penser à ton meilleur ami du temps du brevet : Google Trad. Non pas que tu vas communiquer uniquement avec des anglais (les lyonnais.es sont plutôt actifs.ves dessus au final) mais pour répondre aux questions. Comment ça quelles questions ? Mais les questions auxquelles tu devras répondre pour que l’algorithme de OKC (toi-même tu finiras par l’appeler comme ça si ton âme se fait happer) calcule ton affinité avec les autres personnes, dans le but de te proposer des matchs intéressants, enfin ! Et des questions il y en a plein ! (3674 exactement, mais t’inquiètes, la plupart des gens ne répondent qu’à 50 ou 100 questions) Et elles vont de ton opinion sur Trump à tes fétichismes les plus douteux en passant par « est-ce que le hot-dog est un sandwich ? » (vous ai-je dit que c’était américain?). Et poussons le concept plus loin : tu donnes ta réponse ET les réponses que tu voudrais/tolères que tes matchs répondent.

Oui en plus on te demande l'importance que tu accordes à cette question, même celle-là...
Oui en plus on te demande l’importance que tu accordes à cette question, même celle-là…

Petit plus, qui peut cependant se retourner contre toi, si tu like quelqu’un tu pourras lui envoyer un message qu’il.elle verra en voyant ton profil. Ça peut indiquer ton intérêt et plutôt faire pencher la balance de ton côté, mais selon le message que tu envoies ça peut réussir à te cramer plus vite que le ferait le pull de ton ex dans un bidon d’essence.

Certes...
Certes…

Alors par contre je vais briser ton rêve tout de suite. Non tu n’éviteras pas les dalleux.se qui vont te demander ta position préférée dès leur premier message ou survendre leurs capacités sexuelles alors que pour l’instant tu demandais juste dans quel bar il.elle préférais que vous vous retrouviez. Non tu n’éviteras pas les vieux messages du type « salut ça va ? » ou « plutôt raclette ou levrette? » (Ladycorgi celle là est pour toi). Non, si tu as un nom original, tu n’échapperas pas au manque de confiance flagrant fasse à la véracité de ta dénomination.

Oui oui, tu n'échapperas pas à cette REDONDANTE question qui te donne envie de vomir du sang
Sinon lis mon profil plutôt que de mater mes seins sur mes photos et tu sauras

D’ailleurs si tu t’es un peu lâché.e dans ta description, et crois-moi que tu vas te lâcher dans ta description, et que tu as mis un terme un peu compliqué, ou tout du moins exotique (parce que les gens sur ce site sont tellement ouverts c’est BÔ) tu risques d’avoir des matchs que je nomme personnellement les matchs « cabinets de curiosités » où tu ne seras là que pour étancher une soif de savoir (absolument intenable évidemment) que tes mots ont éveillé en elle.eux.

Ben oui mais je vais sensiblement te sortir la même...
Cherche la réponse dans ton cœur!

Après faut pas être trop méchant avec l’appli, rien que le fait de pouvoir préciser ton genre et tes attirances à l’avance pour éviter les gosths agrémentés d’une petite remarque transphobe et les remarques de types « oh la bisexuelle, viens on fait un plan à trois avec une pote » par exemple, c’est déjà reposant, ça n’évite rien on peut toujours tomber sur des exceptions mais elles sont plus rares. Et puis personnellement les rencontres auxquelles j’ai fini par aller étaient, de manière générale, avec des gens plus tolérant.e.s (à défaut d’être plus intéressant.e.s, mais ça fait toujours zizir).

Y en a qui ont vraiment la dalle...
Gloire et honneur pour ce guerrier de la dalle.

Bisous sur tes miches, et même si on sait tous que ça fait du bien à l’égo de tout balancer rageusement à gauche pense à swiper à droite de temps en temps, ça demande un effort de reconnaissance des qualités d’autrui mais ça remplie mieux tes soirées et ton lit.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer