Culture

Black Mirror : Fiction ou prédiction ?

Vous connaissez sûrement cette fameuse série qui a rendu ivre les adeptes de Netflix : Black Mirror ! La Giclée vous en parle aujourd’hui.

Pour ceux qui ne connaissent pas, Black Mirror est une « fiction » dénonçant – souvent violemment – les répercussions que l’évolution technologique peut avoir dans un futur – très – proche et surtout l’évolution – parfois choquante – de la nature humaine, liée à ces nouvelles technologies. La particularité de cette série : chaque épisode est différent donc nul besoin de visualiser depuis le début puisque ce n’est pas une succession. Les intrigues gagnent en intensité à chaque saison. Humour, drame, et mystère seront au rendez-vous. Attendez vous à des chutes autant énigmatiques que déconcertantes. Si comme moi vous avez flippé lors de certains épisodes, laissez-moi vous dire que plusieurs d’entre eux n’ont rien de fictif ! De quoi donner la chair de poule…

(D’avance, je tiens à préciser que ce sera très compliqué d’écrire cet article sans spoiler mais PROMIS, je ne dévoilerai rien qui pourrait nuire à votre âme de sériephile.)

maxresdefault
Black Mirror épisode 3, saison 2 

Prenons pour premier exemple l’épisode 3 de la saison 2, où il est question d’une élection présidentielle. Waldo, une peluche virtuelle abjecte et insultante, contrôlée par un citoyen lambda, se lance dans les élections législatives pour concurrencer un homme politique. Tout part d’une plaisanterie pour amuser la galerie, mais l’événement prend une telle ampleur qu’il en dépasse l’entendement. On remet autant en cause le rôle des politiciens dans la société que celui des citoyens qui se tournent souvent vers la facilité et se laissent aveugler par des discours fictifs. Malgré sa méchanceté, le personnage de Waldo bénéficie du soutien du peuple et d’une grande popularité, qui va le mener jusqu’au dernier tour des élections. Dans l’épisode, une partie de la population s’indigne qu’un personnage aussi grossier puisse avoir autant de popularité et de soutien, des applaudissements et des exclamations. Cela vous rappelle peut-être une certaine élection… Il y a 2 ans de cela… Coïncidence ? Je ne pense pas !

woman-828888_1920
Black Mirror, épisode 1, saison 3

Passons au deuxième exemple, encore plus hallucinant : l’épisode 1 de la saison 3. Une jeune femme doit faire face à une société qui fonctionne avec un système de notation, de 0 à 5, à travers un réseau social. Les notes sont attribuées entre citoyens, selon votre comportement dans la vie quotidienne. Grosso modo, si votre voisin n’a pas aimé votre coiffure du jour, il peut vous mettre une note de 1, voire de 0, qui va baisser votre moyenne sociale. Plus votre moyenne s’approche de 5 et plus vous aurez droit à certains privilèges, à l’accès à des services, au logement, ou à un emploi. A contrario, si votre moyenne est basse, attendez-vous à perdre même votre ami le plus cher, qui ne se risquerait pas à être vu avec une personne mal cotée sur les réseaux…

Laissez-moi vous apprendre que récemment, le gouvernement chinois a annoncé la mise en place d’un Social Credit System pour déterminer, à travers des notations, qui sont les bons et les mauvais citoyens chinois ! Je vous laisse imaginer les risques et privations de liberté qu’engendre ce genre de doctrine…

Bees_Collecting_Pollen_2004-08-14
Black Mirror, épisode 6, saison 3.

Jamais deux sans trois ? Je termine de vous faire peur avec, pour dernier exemple,  l’épisode 6 saison 3, sur les robots-abeilles meurtrières. De nos jours, le taux de mortalité des abeilles a considérablement augmenté, on peut même dire qu’elles sont menacées d’extinction à cause des agissements de l’Homme. Et puisque l’Homme se pense plus fort que la nature, il a inventé des drones pollinisateurs capables de collecter du pollen sur une fleur pour aller le déposer sur une autre. Dans l’épisode en question, les « robots-abeilles » sont finalement piratés par des personnes malveillantes qui s’en servent pour commettre des meurtres… N’ayant pas envie de finir broyée de l’intérieur par des robots-abeilles, je vote pour la tendance bio, 0 pesticide: vive la nature !

Il est vrai que l’évolution technologique peut faire peur, mais ce qui est certain c’est qu’on ne peut étouffer cette marche vers le futur. Néanmoins, la morale de la série nous fait comprendre que l’humanité doit toujours primer.

Allez, on garde le moral et on lance un nouvel épisode ! Sinon, tu peux aussi aller découvrir d’autres articles de La Giclée, il paraît que nous aussi on prédit l’avenir…

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer