Productions

Un Mardi – poème

Nuit
Bruit
Sommeil
Réveil
Mouvement
Bâillement
L’œil toujours clos
Le monde éclot
Sonne le beffroi
Carrelage froid
Sur la chaise, chemise
Aurore s’éternise
Marche aveugle en funambule
Lueur du jour somnambule
Premier café, premier mégot
Ma résurrection placebo
Prune qui gicle sur la tartine
Agrume sous rayons de platine
Campé entre téléphone et valise
Mardi matin qui d’ennui rivalise
Routine mécanique jusqu’à la ruche
Voiture, tramway, métro, abeille trébuche
Lorsqu’elle en vient à se confondre avec le monde
Lorsqu’elle s’échine dans le noir quand soleil gronde
Midi passé, essaim repu s’assoupit
Agent rayé bien travaillé déguerpit
Ou le voudrait bien, mais la Reine veille
Contemple encore écran pour bonne paye
Char de feu dans les cieux silencieux
Mais bientôt retour bien consciencieux
Fraîcheur bien méritée, ondine
Dans le cœur comme chaleur décline
Satisfaction ouvrière
Périple crépusculaire
Niche atteinte, nourriture
Corps fané, pourriture
Jeu, film, flânerie
Charger batterie
Deux oreillers
Dépareillés
Souvenirs
Grand sourire
Pensées
Nausée
Vain
Fin.

Retrouvez d’autres textes et poèmes du même auteur ici.

Vous voulez nous soumettre votre texte, votre nouvelle, votre poème, vos pamphlets ? C’est par ici: lejournalquitache@hotmail.com

Crédits image: Camille Mounier

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir Aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer