Bobo-Ecolo

T’es pauvre? Deviens écolo et pas l’inverse !

Retire ce haussement de sourcils hautain qui gâche ton doux visage et laisse ta curiosité s’élever à ce que j’ai à te proposer. On pense souvent que devenir écolo, ou du moins avoir des pratiques écologiques, viendra directement nous placer dans la case du « bobo qui se tartine de l’Aloe Vera sur les fesses et apprécie beaucoup trop les tisanes gingembre, quinoa et feuilles de bambou sauvage ». Et pourtant – à moins d’être un climatosceptique et de vivre dans un cagibi au fin fond du Texas – nous sommes tous relativement avertis de la situation environnementale critique dans laquelle nous sommes.

Si l’argument environnemental ne te convainc pas, laisse-moi te prouver que ces nouvelles pratiques te permettront de soulager ton porte-monnaie d’étudiant pauvre qui boit trop. Alors je vais te proposer quelques idées et astuces qui ne changeront pas trop ton quotidien. Elles te permettront soit d’être une âme pure et responsable, soit une pince qui vit une relation passionnelle avec l’argent, soit les deux. Dans tous les cas, c’est pour la bonne cause alors nous, membres de la Giclée, on t’aime.

Utiliser un coton lavable

Déjà le coton ça pollue de dingue parce que ça vient principalement de la Chine ou des Etats-Unis donc l’empreinte carbone est conséquente. Par ailleurs, ça coûte beaucoup moins cher: alors que dans le commerce ton pauvre paquet de coton te coûte entre 2 et 3 euros, tu peux te trouver un lot de six lingettes lavables pour 5 euros.

Se déplacer à vélo

Se déplacer à vélo : ça fait faire un peu de sport chaque jour et c’est bon pour le moral. Maintenant qu’il fait beau c’est plus agréable que les transports; tu n’auras plus à subir l’affreuse aisselle de Jean-Claude qui caresse de ses poils humides l’intégralité de ta tronche. Et puis en soirée, tu pourras sortir tes beaux mollets pour courtiser ces messieurs et/ou ces dames.  

Faire ses produits ménagers ou de beauté soi-même

Déjà, c’est rigolo parce que ça rappelle les cours de physique-chimie un peu foireux où ça finissait toujours en bataille à l’eau de chaux. Mais surtout, ça coûte moins cher ! Là, tu peux réutiliser le même récipient et donc limiter les déchets, le plastique et tout ça. En plus, c’est remplacer les produits chimiques par des produits naturels et pour cela la Terre te remercie, petit être. Pour plein de recettes super chouettes, tu peux aller lire les articles : Les Aventures de Sam le petit chimiste.

Acheter des vêtements de seconde main

L’industrie du textile niveau pollution c’est vraiment l’une des pires, donc si tu peux éviter d’acheter un pull à Zara que tu ne mettras jamais parce que finalement “le vert ça me va pas au teint”, c’est mieux. En plus, en fripes tu pourras te faire des petits looks super stylés et uniques et ça c’est chouette. Et enfin – argument phare – c’est vraiment beaucoup moins cher, le petit jean Levi’s à 10 balles ça fait plaiz’. Ça tombe bien, tu retrouveras dans cet article plein d’adresses trop cool: Le Top 5 des Fripes lyonnaises qui déchirent. Sinon, l’application Vinted est une plateforme de vente et d’achat, tu peux y trouver des sacrées pépites beaucoup moins cher !

Dire adieu aux serviettes hygiéniques et aux tampons

Tu peux les remplacer par des super culottes lavables, une CUP ou des serviettes lavables. Même si ça revient un peu plus cher à l’achat, c’est vite rentabilisé surtout quand ton flux est semblable à un torrent déchaîné. Je vous laisse faire le calcul – parce que je suis très mauvaise à ça – mais imaginez le nombre de sous et de déchets que nos splendides menstru’ amassent, c’est conséquent.

Économiser les chasses d’eau

Ne pas tirer la chasse d’eau à chaque fois: ça permet de faire tant des économies d’eau que des économies tout court. Et puis, si ton pipi est jaune dégueu’, ça te forcera à boire plus d’eau ( et me sors pas l’excuse de ” ah bah si je bois plus, je consomme plus d’eau”, chut, toi tu as besoin d’eau, pas ton urine).

Tu peux admirer cette urine translucide.
Petite dédicace à Gégé au passage.

Passer aux sacs en tissu ou en papier

Chope des sacs en papier ou en tissu pour prendre tes fruits ou tes légumes, ça réduira considérablement les déchets plastique inutiles. Et en plus, ça t’évitera de rager pendant 10 minutes pour essayer d’ouvrir ce satané sac plastique qui veut jamais s’ouvrir.

Le but est vraiment de comprendre que vous pouvez aussi agir à votre échelle. Bien évidemment, de nombreuses grosses entreprises polluent bien plus que vous, mais il est grand temps de montrer l’exemple et de se sensibiliser aux questionnements environnementaux. Finalement, ce ne sont pas de très grands changements dans un quotidien mais ça contribue à sauver la planète. C’est aussi une forme de boycott de certaines marques et donc de certaines industries très polluantes. Et encore une fois, les aspects économiques ne sont pas négligeables et devenir écolo est à portée de main pour tout le monde. Alors zou, va tout de suite acheter ton essuie-tout lavable pour faire table rase de toutes tes anciennes habitudes !

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer