EtudiantVoyages

Bien gérer (ou presque) votre premier Road Trip comme un babos aguerri

Avec tes potes vous êtes jeunes, (pas si) beaux, (passablement) intelligents et (sûrement) très éméchés au moment où vous avez eu cette idée, mais pour fêter la fin de votre diplôme (master, BTS, licence, voire le bac pour les plus jeunes conducteurs d’entre vous) c’est décidé, vous partez dans un vieux fourgon pourri pour faire de vraies vacances de babos: THE road trip.

Intro (pas beau pas intelligents)
Note pour soi-même: le soleil ne rend ni plus beau ni plus intelligent

Déjà, le problème commence ici: vous êtes pas d’accord sur le trajet. “Nia nia nia il fait trop froid, nia nia nia c’est trop moche, nia nia nia les suédoises sont plus belles…”, et j’en passe. Mais, même une fois que vous aurez fini par tirer à la courte-paille, il y aura encore plein d’autres problèmes qui vont venir à vous avec un sourire digne de Jean-Ma’ la déconne.

Nous nous sommes portées volontaires en tant que cobayes pour que vous puissiez conserver tous vos doigts ainsi que votre dignité les petits loups, et pour nous les pailles ont décidé que nos savates trouées fouleraient les sols brûlants de l’Espagne et du Portugal.

Voici le top 9 (parce que les tops 10 c’est trop mainstream) de nos conseils de vétérantes pour passer un voyage sans autre embûche qu’un demi-tour sauvage sur une double voie.

N°1: Bien choisir sa team

Oui, là on triche. Normalement, ça, ça vient avant la courte-paille. Et puis ça peut sembler évident mais sait-on jamais ! Vous croyez partir avec votre fier compagnon de TD et vous vous retrouvez avec un casse-couille de niveau 12. Évitons de nous crêper le chignon pour rien, on est pas là pour s’engueuler nom de gû! Donc évitez: les petites vessies, les princesses prout-prout, le fashionista qui ne porte que des chaussures en toile et qui a besoin d’une machine à laver tous les jours, le pote qui veut trop pécho (surtout s’il y arrive, parce que dans un van ça risque de faire une soirée plutôt gênante, après on juge pas…)

Choisir ses potes, celui qui veut pécho
L’une de ces femmes veut pécho. Saurez-vous deviner laquelle?

Mot de la conductrice: ça peut aussi éviter quelqu’un qui vous déplie le GPS en papier sous les yeux au milieu de la nationale, ou tout simplement quelqu’un qui ne sait pas lire une carte..

N°2: Préparer une bonne playlist

Si vous comptez passer beaucoup de temps en voiture, c’est indispensable ! De nos morceaux préférés aux meilleurs chansons beaufs, on vous a préparé un petit échantillon :

  • Princesse voiture (Sexy Sushi, mais peut être dangereux si le conducteur a tendance à se laisser emporter)
  • Pisser debout (Giedré)
  • J’aime trop ton boule (Fatal Bazooka)
  • Los Angeles (Las aves)
  • Loca People (Sak Noel, Spécial Espagne…)
  • Bonjour (Vald)
  • Don’t Stop me now (Queen, impensable de concevoir un Road Trip sans cette chanson)

N°3: Se renseigner sur la législation en vigueur dans TOUS les pays de destinations

Des lois frontalières aux réglementations routières en passant par la situation politique du pays, croyez-nous ça vous sera utile à un moment ou à un autre. Si vous rencontrez la police en route par exemple (ou si vous avez besoin d’elle et qu’il n’y en a pas (#Albanie) c’est toujours bon de le savoir).

Mot de la conductrice réveillée inopinément après une dure journée de route: c’est un exemple… (ceci est une fiction, toute ressemblance avec des personnes réelles serait totalement fortuite)

N°4: Se procurer un dictionnaire français/langue dudit pays:

Si vous ne parlez pas la langue locale c’est une des choses à emmener en priorité pour pouvoir échanger avec les locaux. On est quand même là pour ça aussi voyons!

Mot de la conductrice germanophone: c’est utile dans un pays où les locaux ont décidé de ne parler aucune autre langue que leur langue maternelle… surtout quand votre voiture finit à la fourrière…

Le dico
Cette femme est dans le faux: elle ne possède pas de dictionnaire Français/Portugais

N°5: Avoir une carte routière

La technologie c’est bien gentil mais entre les bugs de réseau et le manque de batterie il vaut mieux être équipé à l’ancienne. La carte routière : votre meilleure alliée pendant votre roadtrip !

Mot de la conductrice: Les cartes, productrices de “”on devrait plutôt tourner ici” juste avant un croisement” depuis 1927.

PS: Ne pas prendre la carte que votre padre a acheté pour son propre road trip quand vous n’étiez même pas encore dans le fusil (dans les temps immémoriaux où il avait encore des cheveux).

N°6: Ne pas être trop chargés

babos
Ne vous inquiétez pas! Même si vous en êtes à votre coup d’essai vous transpirerez tout de même la babossitude.

Arrêtons de nous mentir à nous-mêmes. Vous ne pourrez et même ne voudrez pas rester au top du sex-appeal. Vous allez passer 90% du temps dans un fourgon sous un soleil de plomb par une température de 37°, alors autant n’être qu’en maillot de bain ou dans votre tenue de babos préférée.

Mot de la conductrice au nez sensible: ne pas oublier le déo pour autant!

N°7: Bien être au clair sur le nécessaire

Vous n’avez pas forcément une âme de Bear Grylls. Donc de l’eau, de l’anti-moustique, un cran d’arrêt, du PQ, des lingettes, une fusée de détresse… Rien n’est trop beau pour vous sauver des pires situations, donc préparez bien votre liste de survie à ramener impérativement, parce qu’il y a toujours des évidences qu’on oublie.

Mot de la conductrice: un drap blanc sur le volant noir quand on est garé en plein soleil dans un pays chaud par exemple.

N°8: Calculer son budget

Eh oui, même dans ce genre de voyage il y a des dépenses ! On vous conseille donc de calculer ne serait-ce que le prix de l’essence pour commencer, après libre à vous d’y aller au talent ! De toute façon, on se plante toujours sur les prévisions la première fois.

Mot de la conductrice qui n’a toujours pas digéré: prévoir un supplément pour les amendes…

Cette femme vient de se prendre une amende...
Cette femme vient de prendre une amende…

PS: Se renseigner sur TOUS les pays que l’on traverse pour l’essence (ben oui vous vous déplacez dans votre véhicule on vous rappelle.)

N°9: Ne pas être trop organisés

Soyez un vrai babos pur sang et vivez au jour le jour, de toute façon vous vous retrouverez peut-être à dormir dehors demain. Ça fait partie du charme des roadtrips: le but est de partir à l’aventure sans se prendre la tête donc pas besoin de prévoir un itinéraire super précis ! De toute façon vous n’arriverez pas à faire ce que vous avez prévu.

Mot de la conductrice: et puis quand on aperçoit sur la carte le doux nom de Pedorido, dites-nous pas que ça donne pas envie de faire un détour.

Malgré tous ce qu’on a dit c’était vachement bien (askip), surtout avec une pote qui ne tient pas l’alcool dans un pays où les cocktails sont à trois euros.

Tiens pas l'alcool
Découvrez avec émoi à quel point les cocktails étrangers sont chargés

Malgré cette liste un peu militaire, n’oubliez pas que vous êtes en vacances bordel, donc buvez des coups! (et dormez sur place sinon c’est dangereux).

Cet article a été écrit en collaboration avec votre serviteur: N°82530.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer