Société

Pourquoi dit-on « men are trash » ?

L’expression « men are trash » est régulièrement utilisée dans les milieux féministes, et commence même à se propager en dehors. Elle se heurte souvent à une incompréhension, en grande partie chez les hommes, mais aussi chez certaines femmes.

Un peu de sociologie

Pour les quiches en anglais, « men are trash » signifie « les hommes sont des ordures ». Eh oui, nous faisons volontairement une généralité ; quand on dit « les hommes », on ne parle pas d’eux en tant qu’individus.

En sciences sociales, on pourra parler de groupe social. Cela désigne un groupe d’individus ayant des caractéristiques et des objectifs en commun. Certain-es parlent même de classe sociale pour désigner les hommes. Ce groupe social (les hommes) exerce une domination sur un autre groupe social : les femmes. Tous les individus sont alors classés dans l’un ou l’autre de ces groupes, de façon arbitraire ; ainsi, ceux faisant partie du groupe social des femmes sont dominés, les autres sont dominants.

Ainsi, lorsqu’on dit « men are trash », « men » désigne les hommes en tant que groupe social (ou classe sociale), pas en tant qu’individus. Ce qui est « trash », c’est le statut de dominant qu’ont de fait les hommes dans la société patriarcale, ce sont les privilèges dont ils bénéficient au détriment des femmes.

Et oui, on a bien conscience que ces privilèges, on vous les a donné d’office, sans vous demander votre avis. De la même façon qu’on a décidé d’exploiter les femmes sans leur demander le leur.

Ce rapport de domination prend forme via des violences sexistes (discrimination, insultes, harcèlement, agression, viol, féminicide, …) afin de préserver le contrôle et l’exploitation des femmes.

Source : Tumblr « Féministes contre le cyberharcèlement » https://www.vscyberh.org/

Les blagues et les clichés sexistes vont participer à la culture du viol et donc au sexisme. Par exemple, le cliché de la femme qui ne sait pas ce qu’elle veut peut sembler au départ anodin. Mais une femme qui ne sait pas prendre de décision, c’est une femme qui ne peut pas diriger une entreprise. Et si elle ne sait pas ce qu’elle veut, alors peut-être que quand elle dit “non”, ça ne veut pas vraiment dire non ?

Ces blagues, clichés pénalisent les femmes et favorisent les hommes, qu’ils le veuillent ou non.

Mais pourquoi ce besoin de généraliser ?

On pourrait dire « some men are trash », on pourrait oublier ces foutaises de sciences sociales et les groupes sociaux, on pourrait raisonner seulement en terme d’individus… non ?

Quand on dit « men are trash » on fait réagir sur ce que subissent les femmes. Quelques chiffres :

  • Une femme décède tous les deux jours sous les coups de son mari (en France, en 2019).
  • Une femme sur sept a subi des violences sexuelles au cours de sa vie (en France, en 2017).
  • Parmi les femmes déclarant avoir été victime de viol ou de tentative de viol au cours de leur vie, plus d’une sur deux (52,7 %) a été victime pour la première fois avant ses 18 ans.
  • 99% des personnes qui ont été condamnées pour des faits de violences sexuelles sont des hommes.
  • 40% des violences conjugales débutent lors de la première grossesse. 
  • 86% des viols ou tentatives sont perpétrés par des proches (conjoint, famille, ami de la famille, …).

C’est de toutes ces violences que découle le fameux « men are trash ». Il a été amené par des femmes victimes de ces violences, elles se sont regroupées sous ces mots.

Alors oui, cette expression peut froisser l’ego des hommes non-violents. Mais il faut prendre conscience de la réalité des choses. Même un homme non-violent et pro-féministe a pu faire peur à une femme involontairement. Être sexiste involontairement. C’est pourquoi il est important de ne pas faire d’exception : tous les hommes sont concernés par cette expression, parce que tous les hommes ont pu être « trash » à un moment donné. « Men are trash » vise ces comportements effrayants que chaque homme a pu avoir sans même s’en rendre compte. 

Un exemple pour mieux comprendre : un homme se balade tranquillement le soir. Devant lui marche une femme, seule également. Beaucoup de femmes pourront témoigner, elle aura peut-être voire sûrement peur d’être suivie. L’homme n’y peut rien, la femme non plus. Si elle a peur, c’est parce qu’un homme marche derrière elle, parce que le point commun des personnes qui agressent dans la rue, qui sifflent, interpellent, insultent, est que ce sont tous des hommes. Cela ne signifie pas que tous les hommes agressent, mais malheureusement la femme ne peut deviner si l’homme qui marche derrière elle est ou pas un agresseur. Ainsi, dans le doute, il sera perçu comme un potentiel agresseur.

Mais alors que faire ? Il est possible pour l’homme de changer de trottoir ou de trajet. Evidemment, ce n’est pas juste, car il n’est pas forcément mal intentionné. Il peut aussi reprendre ses amis masculins lorsque ceux-ci ont des comportements déplacés envers les femmes, pour qu’elles n’aient un jour plus peur d’être suivie et agressée.

De manière générale, affirmer son soutien aux femmes qui témoignent de violences sexistes sans se mettre en avant est un bon moyen d’agir . Relayer la parole des femmes, afin d’aider le féminisme et de nous donner une bonne raison de ne plus dire « men are trash ».


L’expression est donc à l’origine lourde de sens. Cependant, on ne peut pas nier le fait qu’elle est de plus en plus détournée, jusqu’à être utilisée dans des contextes n’ayant aucun rapport avec la domination masculine. Si elle est tout à fait légitime quand il s’agit de dénoncer les violences machistes, elle perd de son sens lorsqu’elle est mal interprétée. « Men are trash » concerne tous les hommes, même les hommes « biens », car tous sont dominants au sein du système patriarcal.

« Men are trash » est une critique de la domination masculine ; mais on pourrait désormais s’interroger sur la pertinence de son utilisation étant donné que son sens premier est souvent négligé.

Crédits images: @Berenice_Bohic

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer