Société

Action coup de poing contre les féminicides place Bellecour à Lyon

Aujourd’hui à Lyon, place Bellecour, était organisé un rassemblement pour rendre hommage à toutes les femmes victimes de féminicides depuis le début de l’année 2019, y compris celles non-référencées. Le collectif Collages Féminicides de Lyon a mené une action coup de poing ; des femmes étaient agenouillées les unes à côté des autres. Chacune brandissait une feuille où était inscrit le prénom et l’âge d’une victime de féminicide, avec en plus un chiffre dénombrant les féminicides.

Le collectif collages féminicides de Lyon : un mode d’action illégal

Le collectif Collages Féminicides est un groupe de militant-es autogéré. Sa création est récente, il n’a été lancé que début septembre 2019. En seulement deux mois, ses rangs ont considérablement grossi et, selon les militant-es, elles reçoivent encore beaucoup de demandes de participation. Leur action consiste à coller des messages contre les féminicides dans les rues de la ville pendant la nuit. Les collages sont référencés sur leur page Instagram, qui a plus de 3000 followers.

Le collectif est non-mixte, sans hommes cisgenres. Ce choix est militant : Constance B., étudiante en anthropologie et colleuse, explique que c’est d’une part pour préserver un environnement safe (sécurisé, ndlr.) pour les militant-es qui ont pu subir des violences de la part des hommes cis, et d’autre part pour mettre en avant les revendications des femmes et des minorités de genre. Plusieurs colleuses et colleurs auraient été victimes de violences sexistes et sexuelles ; ce qui les aurait notamment amenés à militer auprès du collectif Collages Féminicides.

Leur mode d’action est illégal ; ce qu’elles font est considéré comme des dégradations légères et elles s’exposent à la répression. Sept colleuses ont déjà été interpellées par la police à Lyon et ont reçu ou vont recevoir des rappels à la loi.

Pour Constance B., la police cherche à les dissuader de poursuivre leurs actions mais n’y arriveront pas : « Les arrestations me motivent plus qu’autre chose […] elles m’ont permis de me rendre compte que je ne connaissais pas mes droits. Maintenant, je suis au courant de ce que je dois faire ou ne pas faire [si je suis interpellée ndlr.] ». Les récentes interpellations inquiètent tout de même la colleuse ; si elle sait comment se comporter face aux forces de l’ordre, beaucoup de colleuses sont novices et pourraient mettre en danger leurs camarades. « Militer c’est pas rien » affirme Constance B., « faut être plus prudentes ». Les colleuses et colleurs ne s’attendaient pas à ce que leurs actions prennent autant d’ampleur, mais apprennent sur le tas et sont déterminées à continuer, en prenant plus de précautions.

Une action coup de poing légale et en plein jour

Aujourd’hui, le samedi 9 novembre 2019, le collectif Collages Féminicides a opté pour une action légale, déclarée à la préfecture, en plein jour. Constance B. explique : « L’objectif était de rendre hommage, […] interpeller de manière concrète, en plein jour à visage découvert. Pour avoir un effet de masse, pour mettre une empreinte sur la place publique. Il y avait le tractage au début pour inciter à rester. Ça fait plusieurs semaines que ça se prépare. Cette fois, on voulait que ce soit sans violence ».

L’action a en effet interpellé : de nombreuses personnes se sont arrêtées pour regarder et prendre des photos. De nombreux journalistes et photographes étaient présents. Constance B. évoque des familles avec des enfants qui regardaient ; elle note que les enfants n’étaient pas choqués, mais plutôt intrigués. Elle espère que l’action aura un effet positif et qu’on en parlera. Le rassemblement l’a profondément marquée : « Je stressais avant l’action, mais je n’ai jamais flanché avec la pancarte, même si j’avais les mains gelées. Je tenais à avoir ce rôle de par mon histoire perso, c’était important pour moi de représenter une victime. D’être concrètement dans la mobilisation. Ça a porté ses fruits, j’ai eu la sensation d’être à ma place. Je suis vraiment heureuse que ça se soit passé comme ça ».

Le collectif collages féminicides de Lyon a tenu à rendre hommage à toutes les femmes victimes de féminicides, y compris les femmes transgenres et les travailleuses du sexe. Si le collectif n’a pas d’orientation politique claire et ne se revendique pas d’un mouvement féministe en particulier, il cherche tout de même à être le plus inclusif possible.

Le rassemblement s’est fini par un discours puissant de deux militantes.

« […] Nous accusons ces hommes qui pensent avoir le droit de vie ou de mort sur nous, qui pensent pouvoir contrôler nos vies, qui pensent pouvoir contrôler nos agissements, qui pensent pouvoir nous posséder jusqu’à nous déposséder de nos vies. Elle le quitte, il la tue. Nous sommes là pour dénoncer l’inaction de l’Etat, de la police et de la justice autour de ces meurtres qui ont lieu dans le silence le plus total. Nous sommes aussi ici pour dénoncer l’inaction du gouvernement face à ces meurtres. […] Nous n’avons plus le temps d’attendre. Nous exigeons des moyens d’action concrets, proportionnels à la gravité de la situation pour lutter contre ce massacre. Moins de blablas, plus de moyens. Nous sommes ici pour dénoncer un système judiciaire défaillant, injuste, et profondément sexiste. […] Nous dénonçons aussi l’incompétence de la police face à ce massacre. Trop souvent la parole des femmes est remise en cause, trop souvent les plaintes ne sont pas prises, trop souvent les faits auraient pu être évités si la police avait correctement fait son travail. Femmes victimes de violences on vous croit. Aujourd’hui nous sommes le cri des femmes qui n’en peuvent plus de ces violences. […] Nous refusons de vivre dans la peur. Il faut que la honte change de camp. Nous refusons de vivre sous le joug du patriarcat. Il faut que ce système prenne fin. Nous voulons cesser de compter nos mortes. »

Collectif Collages Féminicides Lyon

Les féminicides semblent ne plus pouvoir être ignorés. Si le mode d’action peut être discutable, les revendications des colleuses et des colleurs sont légitimées par de plus en plus de personnes. Le collectif Collages Féminicides espère réussir à faire réagir le gouvernement via leurs actions, leur médiatisation étant primordiale.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer