Culture

L’Amérique latine, berceau d’un rock’n’roll poétique

Incontestablement, le rock’n’roll est né aux États-Unis dans les années 1950, mélangeant principalement le blues, le jazz, la folk et la country. Avec l’Amérique latine, le rock a confirmé sa dimension poétique.

Suite à l’apparition des deux grands groupes des sixties (les Beatles et les Stones), l’Argentine, le Mexique, la Colombie… et tout le continent ont vu déambuler des pantalons cirés remuants. Dans les rues, les bars et à la télé, la scène rock ne désemplissait pas. Si au départ les artistes se cantonnaient à la reprise de titres anglais, un style particulier a rapidement émergé de cette région du globe. 

Touchant à l’héritage de la poésie de José Marti, Victor Jara, Gabriel Garcia Marquez et tant d’autres, les titres qui voyaient le jour ne se cantonnaient pas à la banalité, souvent chantée en anglais, mais à un vrai jeu littéraire et contestataire (du punk avant l’heure, narguant les différentes dictatures du continent). 

Tanguito est à mon sens l’auteur-compositeur argentin à l’origine d’une véritable âme latine du rock. En 1967, il compose le titre « La Balsa » pour le groupe argentin Los Gatos qui le rendit célèbre. Mais il n’est pas facile de faire du rock en dictature, il est régulièrement arrêté par le gouvernement. Alcoolique, il est déclaré psychopathe par le régime en 1972 à la suite d’un delirium tremens aigu; il est incarcéré en hôpital psychiatrique où de lourds traitements à base d’électrochocs lui sont administrés. Il meurt en 1972, percuté par un train, à presque 27 ans. 

Un album posthume sort en 1973, Tango. « El despertar de un refugio atómico », en guise d’exemple, est un texte qui interpelle par sa poésie et son message contestataire : 

El despertar de un refugio atómico / l'éveil d'un abri atomique 

Sólo quiero viajar, / Je veux juste voyager
No sé adonde iré, /Je ne sais pas où je vais
Sólo puedo / Seulement je peux
Puedo divagar, / Je peux errer
Porque lo demás / Parce que le reste
Está prohibido. / C'est interdit.

Camino porque el sueño / Je marche parce que le rêve
Extasiarme en un sueño / Extatique dans un rêve
Soñar despierto / Rêver debout
Hoy sólo quiero estar contigo. / Aujourd'hui, je veux juste être avec toi.
Tres puntos suspensivos. / Trois points de suspension.

Quiero decir tantas cosas. / Je veux dire tellement de choses
Pero de qué sirve / Mais à quoi ça sert
Si un dormido / Si un sommeil
Les hable a otros dormidos / J'ai parlé aux autres endormis
Sólo para que / Seulement pour
Sueñe el mejor. / Rêvez le meilleur.

Y nuevamente, / Et encore,
En la ruta / Sur la route
Ruta de mis sueños / Route de mes rêves
Comenzaré / je vais commencer
A hacer mi uso / Pour faire mon usage
Uso de mi dedo / Utilisation de mon doigt
De mi idea. /  De mon idée.

Les groupes à l’origine du rock latino : 

  • Los Gatos : groupe fondateur du rock argentin et père du rock chanté en espagnol avec comme grand succès La Balsa.
  • Los Beatniks : le nom même est une provocation (affront aux Beatles), le groupe argentin veut montrer que l’Amérique latine est le berceau d’un rock d’un nouveau genre mais il ne connaitra que très peu de succès.
  • Los Mockers
  • Los Shakers

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page